Bertrand Mandico

  • English
  • Français
  • Deutsch

Born in 1971 in Toulouse, Bertrand Mandico graduated from the film directing programme at the Gobelins animation school in Paris. Over the years, Bertrand has cultivated a unique aesthetic and a flare for dark humour that juxtaposes macabre elements and burlesque. He has enriched his cinematic studies with various still format publications, photography, collage and drawings. Bertrand has also worked on promoting forgotten or underappreciated filmmakers (he programmed a Walerian Borowczyk retrospective in Warsaw). His audiovisual creations (a total of 40 short films, TV-commercials and musical films) have been awarded various prizes. His first short film The Blue Horse Rider won the Annecy Prize Grant in 1998.
He was Eddy's Dog was part of the 2001 Cannes Film Festival’s short selection. His project Boro in the Box, an irreverent portrait of Walerian Borowczyk, won the Clermont-Ferrand Festival Grant in 2008. THE WILD BOYS, selected at Venice IFF, will be Bertrand Mandico’s first feature length film. In 2018, his short film APOCALYPSE AFTER will have a special screening in Cannes for the 57th Semaine de la Critique.

Diplômé des Gobelins, Bertrand Mandico imagine son premier court-métrage de « réanimation » : Le cavalier bleu, en mettant en scène un rite païen surréel, organique et lyrique, il prolonge ses expérimentations visuelles en concevant des miniatures truquées pour Arte.
Inventeur d’univers fulgurants, crépusculaires, humoristiques et sensibles, il travaille les matières cinématographique et narrative en se réappropriant les genres et leurs codes. Bertrand Mandico est un iconoclaste, réinventeur d’un cinéma singulier avec un goût prononcé pour l ‘allégorie. Ses multiples courts et moyens-métrages sont sélectionnés et primés dans de nombreux festivals ou font l’objet de rétrospectives (Centre Pompidou, Cannes, Venise, Rotterdam, Vila do Conde, Brive, Pantin, Clermont-Ferrand, Annecy,...) diffusés sur Arte, Canal+ ou France 2.
Boro in the box, abécédaire fantasmé et fantasque de la vie du cinéaste Walerian Borowczyk, fait écho à une rétrospective co-pilotée par Bertrand Mandico à Varsovie. Ses explorations polymorphes (textes, photos, dessins, collages, musiques, installations...) ont fait l’objet de nombreuses expositions; ses films sont régulièrement montrés dans des centres d’art, comme le très organique Living in the life, mis à l’honneur à la Villa Médicis (février 2014) dans le cadre du programme Ciné-Organica, reprenant entre-autre le projet que Bertrand Mandico a entreprit avec l’actrice Elina Löwensohn, un kaléidoscope de 21 films en 21 ans 20+1 Projections, il y interroge les états corporels de l’actrice et la fiction, où se mêlent vies rêvées et cinéma (ce projet s’accompagne de performance et installations).
Bertrand Mandico écrit actuellement une série de science-fiction et développe par ailleurs plusieurs films avec Coproduction Office et ECCE films, dont les Garçons Sauvages son premier long métrage.

Long-métrage 2017
- Les garçons sauvages (compétition Semaine de la critique Mostra Venise)

EN CHANTIER

Court-métrage
- Le Matin du Magicien - The return of Tragedy - Demandez à la jambe

Moyen-métrage (en préparation) - Ultra Pulpe

AUTRES FILMS (florilège)
2016 Depressive Cop (Lausanne LUFF - grand prix)
2016 Féminisme, Rafale et pellicule.
2015 Souvenirs d’un montreur de seins
2015 Y-a t-il une vierge encore vivante ?
2015 HOMONA (sortie en salle de 3 films)
2014 Notre dame des hormones (Lausanne LUFF - grand prix / Mentions à Pantin et Brive...) 2013 Prehistoric cabaret (grand prix Chicago)
2013 S... Sa... Salam.... Salammbô...
2013 BORO + Living Still Life (sortie salle des 2 films)
2012 Living still life (Venise 2012/ Rotterdam IFF/ Clermont-Ferrand/ Papay Gyro Nights/ Beijing FF/ Vila do Conde, Fantastic Film Fest Austin/ International Kurzfilmtage Winterthur/ Ljublijana International FF/ Les Arts Crois de Rouen/ Festivals de Cinéma fanstastique de Sitges / Nouveau Cinéma de Montréal / Lausanne LUFF– Mention)
2011 Odile dans la Vallée

2011 Boro in the box, Cannes 2011 (quinzaine des réalisateurs / Vila do Conde - grand prix, Brive grand prix Europe - prix du jury jeune / Lausanne LUFF - grand prix, Clermont-Ferrand - bourse des festivals/ silhouette - prix de l’image / Istanbul / Edinburgh / Nimes/ Birmigham / San Francisco...)

2010 Lif og daudi Henry Darger ( Sélection Venise 2010 )
2010 Burlesque et froid
2008 Sa majeste petite barbe (nuits blanches de Toronto)
2007 Mie, l’enfant descend du singe ( nuits blanches de Toronto) 2005 Essai 135 (Clermont-Ferrand)

2003 Il dit qu’il est mort (Clermont-Ferrand) 2002 Omose
2002 Tout ce que vous avez vu est vrai... 2000 Monsieur Flupersu

1999 Le cavalier bleu (Annecy-prix projet, Sitges/Luchon/ Leipzig/Hambourg/Stuttgart).

TELEVISION
Plusieurs fictions courtes

Miniatures audiovisuelles pour ARTE
15 Micro-fictions dont le sacre / Salon bresil / L’île de la corne (glaz) Promax international Prague (Promax d’argent et Promax d’or - meilleur animation et programme)
Chris Dangoisse / 2 épisodes - coréal avec Olivier Babinet
La chanson du jardinier fou – coréal avec Aline Ahond

Rétrospective :
Palic Yougoslavie/ Festival de Trieste Italie / Festival de Pantin / Villa Médicis Italie/ Horse Hospital Londres / Centre Pompidou (Boro et Mandico) Paris/ Minimalen Trondheim Norvège/ Islande / Écosse...

* Underground Spirit Award- European Film Festival Palic - pour l'ensemble de ses films..

DVD / Coffret MANDICO IN THE BOX (Malavida)

ET AUSSI
Photographie / Expositions / Installations / Publications / Bo films / Programmation / Manifeste / Textes/ images...

- Divers
Expositions / installation

- Fenêtre sous bois (le Lion dans la cage) / Laterna Magica (Marseille) - Chère Chaise / Agora (Lyon)/

- Sa majesté petite Barbe / institut français / nuits blanches (Toronto)

- La forêt de mon rêve / collectif (Aix en Provence)/
- Ai-je fait les films que je n’ai pas fait ? / exposition, installation / La Vigie (Nîmes) / - Musée des Beaux-arts de Dunkerque / L’autre pareil (collectif) /
- Exposition / la Galerie la belle époque (Ville neuve d’Asq)/
- Expositions / La couleuvre (Saint-Ouen)/
- Cinéma Organica/ La Villa Médicis (Rome) / exposition, installation /

- Bibliothèque de Babylone / Conçu par Pacôme Thiellement - collectif (Paris)/ collage /

Publications

- "Mie" (éditions Laterna Magica / film figé / polaroïds cut-up) - "Chère chaise" (catalogue d'exposition / Agora Lyon / polaroïds et photogrammes)

-"Fleurs de salives" (éditions Cornelius / Recueil de recherches graphiques pour un film invisible / stylo bille, aquarelle, salive).

- Féminisme, Rafale et politique (La belle époque/ Recueil de textes). Musiques

- Composition de la bande son des films : "Mie l'enfant descend du songe" et de "Sa majesté petit barbe".

- Boro in the Box (quelques morceaux) - Elastica (film de Katrin Olafsdottir)

Autre - Commissaire d'exposition et programmateur à Varsovie pour la rétrospective Borowczyk (b- boro-borowczyk) Textes sur Borowczyk / contribution - Associazioni imprevelibili. Il cinema di Walerian borowczyk (edizioni Lindau) - Walerian Borowczyk (éditions de l'œil) Texte sur le cinéma de demain - Passage d’Encre... Coffret Borowczyk chez Carlotta

Bertrand Mandico wurde 1971 geboren und studierte an der CFT Gobelins in Paris, wo er 1993 sein Diplom in Animationsfilm erhielt. Er hat dennoch nur einen einzigen Animationsfilm realisiert, Le Cavalier Bleu, der ein heidnisches Ritual in einer surrealistischen Montage in Szene setzt. Seine visuellen Experimente führte Bertrand in den Miniatur-Kurzfilmen für Arte fort.

Durch das Erschaffen von Zwischenwelten arbeitet er sich an Filmmaterial und Erzählstoff ab und interpretiert die Genres neu. Er führte bereits bei zahlreichen Kurzfilmen und Mittellangfilmen Regie und schrieb auch deren Drehbücher. Seine Filme wurden von vielen Filmfestivals eingeladen und einige von ihnen prämiert, darunter Boro in the Box, der in Cannes präsentiert wurde. Er ist frei vom Leben des Regisseurs Walerian Borowczyk inspiriert und knüpft an eine Retrospektive an, die Bertrand in Warschau geleitet hatte. Bertrand Mandicos Recherchen sind polymorph (Texte, Fotos, Zeichnungen, Montagen) und einige seiner Filme wie Living Still Life sind auch in Theaterwerkstätten ausgestellt. Er arbeitet außerdem zusammen mit Elina Löwensohn an einem Projekt über 21 Filme in 21 Jahren, einer Betrachtung über die körperlichen Zustände von Schauspielerin und Fiktion.

Bertrand sitzt zurzeit am Schnitt seines Kurzfilms The Return of Tragedy und feierte in Cannes gerade die Premiere von Ultra Pulpe, einem Mittellangfilm mit Natalie Richard, Eline Löwensohn, Pauline Lorillard, Vimala Pons und Lola Créton. Parallel dazu arbeitet er an mehreren Spielfilmen und Serien.